Et fedou qui s'y met!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Et fedou qui s'y met!!!

Message  fedaia le Mar 24 Fév 2009 - 13:36

Asseyez-vous, l’histoire que je vais vous raconter est longue, longue, longue, et pleine d’aventures (Ou pas :p).

Je naquis dans une partie très bien cachée de la forêt maléfique, à l’abri des regards des habitants souvent mal intentionnés d’Astrub, antre des commerces frauduleux et des escrocs en tous genres. Ce jour-là il pleuvait à torrents et cette eau venue du ciel, se liait à la terre pour former des torrents de boue. Etant sadida, par le plus grand des hasards au vu de ma généalogie, et donc amie de la déesse Gaia, mon corps prit aussitôt une teinte brune orangée pour ressembler à la déesse que je vénérerais tout au long de ma vie. On me prénomma du nom d’un lieu rassemblant à la fois l’eau et la terre : Fedaia.

Je passais là une partie de mon enfance, heureuse, au milieu d’une famille unie et nombreuse. Quand un jour, je fus assez grande pour accompagner mon clan dans ses aventures. J’avais déjà subi nombre d’entrainements, de combats factifs avec mes frères et sœurs, mes cousins et cousines, et je montrais suffisamment de bravoure au combat pour être jugée digne de porter une arme de combat et de m’en servir contre nos ennemis.
J’accompagnais donc mon clan à la chasse dans les endroits où ma force et mon endurance au combat faisaient merveille : Village des Bworks, Plaine des Scarafeuilles, Montagne des Craqueleurs, et la liste est longue.

Un jour, nous tombâmes par hasard dans une clairière ensoleillée, avec en son milieu une chaumière, la fumée à la cheminée témoignant d’un beau feu dans l’âtre. Mes compagnons et moi-même ayant faim, et froid puisque la saison était celle où l’île de Nowel se rapproche suffisamment de la terre ferme pour être explorable, nous nous décidâmes à toquer à cette porte engageante afin de réclamer à manger. La personne qui nous ouvrit était une vieille femme, avec cachée derrière elle une jeune fille tenant contre son sein un bébé. Nous lui demandâmes si elle n’avait pas de provisions en surplus que nous pourrions troquer contre diverses ressources. Elle nous racontât que son fils, était mort tué par une bête féroce, lui laissant sa femme et son fils à charge, et que l’hiver serait dur pour eux, qu’elle ne pouvait donc se permettre de partager ses vivres. Elle nous raccompagnât à la porte, nous enjoignit de sortir, ce que nous fîmes.

Plus tard, dans la nuit, certains de mes compagnons, tenaillés par la faim, décidèrent de piller cette demeure et de prendre les vivres de gré ou de force. La vieille périt de ses blessures, et mes camarades, emportés par la fureur du combat, molestèrent également la femme et son fils. Voyant cela, j’enlevais la rune à mon cou portant le nom de mon clan, et je disais tout haut :

« Je ne suis pas comme vous, je romps donc mon lien avec cette famille, j’irais seule dorénavant, de part le monde, me joignant à des personnes ayant les mêmes aspirations que moi. Adieu »

Je jetais la rune à leurs pieds, et partait. Je pleurais en chemin toutes les larmes de mon corps, consciente d’avancer désormais sans soutien, seule.

Je partais donc, à l’aventure, laissant mon passé derrière moi en même temps qu’Astrub s’éloignait. Arrivée dans les environs d’Amakna, je rencontrais une foule colorée de personnes, toutes plus déjantées les uns que les autres, et là je fis la connaissance d’une petite eniripsa. J’avais déjà connu au cours de ma vie un grand nombre d’individus, certains m’avaient déplu au premier coup d’œil, certains m’avaient accompagné un moment.
J’avais même déjà pu constater l’attrait qu’exerçaient sur l’autre sexe, les formes données par la déesse Gaia, maîtresse des sadidas, ainsi que mon esprit mutin. J’avais déjà donc eu nombre de liaisons plus ou moins officielles, et de plus ou moins longue durée.

Mais avec cette petite eniripsa, nous nous entendîmes bien rapidement. Elle m’avait été présentée par une ancienne connaissance. Elle me proposa donc de rencontrer ses amis, et de rentrer dans son clan. Après avoir marché tant de jours, seule, j’hésitais. Mais finalement, je finis par accepter sa proposition. Je rentrais donc dans son clan, le reconnaissant comme ma nouvelle famille.
avatar
fedaia
Meneuse

Age : 32
Localisation : quelque part, loin d'ici, ou près peut-être
Nombre de messages : 1179


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et fedou qui s'y met!!!

Message  fedaia le Mar 24 Fév 2009 - 22:26

juste pour dire que je l'ai mise mon histoire
avatar
fedaia
Meneuse

Age : 32
Localisation : quelque part, loin d'ici, ou près peut-être
Nombre de messages : 1179


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et fedou qui s'y met!!!

Message  yurine le Mer 25 Fév 2009 - 15:47

On veut la suite ! Pas de repos pour les écrivains !

yurine

Age : 26
Nombre de messages : 30


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et fedou qui s'y met!!!

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum